Qui sommes-nous ?

A travers nos enseignements et nos publications, ce site a pour but de faire connaître, aux professionnels et aux familles, la psychogériatrie dont l'objectif est d'accompagner les personnes âgées souffrant de difficultés psychologiques ou d'un trouble psychiatrique caractérisé.

Jean-Claude Monfort est médecin psychiatre, praticien hospitalier. Avec Anne-Marie Lezy, il anime trois enseignements de psychogériatrie et effectue des travaux de recherche sur l’évaluation des « personnes âgées pas faciles qui épuisent » et sur les troubles du comportement sexuel chez les personnes âgées. Avec d’autres collaborateurs il effectue des travaux de recherche sur le syndrome de Diogène. Directeur pédagogique d’un organisme de formation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages collectifs avec les professionnels de santé de l’AFAR il a édité plusieurs livres sur les entretiens. Dans la collection des « Que sais-je ? », il est l’auteur du livre intitulé « La psychogériatrie ».

Consultez son profil sur le site de Paris Descartes

Anne-Marie Lezy est médecin gériatre, chef de service, chef de pôle. Après avoir développé des innovations en particulier un laboratoire d’exploration urodynamique pour les personnes âgées, elle a restructuré  un service de gériatrie de l’AP-HP. Avec Jean-Claude Monfort elle anime trois enseignements de psychogériatrie et effectue des travaux de recherche sur l’évaluation des « personnes âgées pas faciles qui épuisent » et sur les troubles du comportement sexuel chez les personnes âgées.

Ensemble, ils contribuent à développer l’interface entre la psychiatrie et la gériatrie, qu’il s’agisse des soins, des enseignements ou des travaux de recherche. En effet, avec l’avance en âge, il arrive que des personnes puissent cumuler les épreuves de vie et les maladies tant gériatriques que psychiatriques. Un petit nombre de ces personnes âgées, « pas faciles », peuvent être alors considérées trop psychiatriques par les structures gériatriques et trop gériatriques par les structures psychiatriques. Dans ces situations il semble intéressant de promouvoir « LA PSYCHOGERIATRIE »  conçue comme une approche multidisciplinaire, ayant pour objet de comprendre et d’accompagner les personnes âgées qui souffrent de difficultés psychologiques ou d’un trouble psychiatrique caractérisé, qu’elles aient ou non une polypathologie somatique et un état démentiel associés. Cette approche se situe là où les personnes se trouvent : à domicile, dans les foyer-résidences, dans les maisons de retraite, en gériatrie et en psychiatrie.